Le centre LGBTI+ LYON condamne un article du Progrès confinant à l’homophobie ordinaire

Un article du Progrès de Lyon, édition Rhône, paru le 18 avril 2020, a repris des propos du directeur du Corevih pour stigmatiser les pratiques sexuelles gays. 

La semaine précédente, un autre article du Progrès, traitant d’un jeune confiné avec son père homophobe, citait des sources fausses (Twitter), sans vérification préalables.

Nous ne réfutons pas le droit journalistique à traiter un sujet, quel qu’il soit. 

Nous déplorons, en revanche, qu’aucune association lyonnaise, ni le centre LGBTI+ LYON ni SOS Homophobie, n’ait été contactée, pour compléter cet article sur les pratiques sexuelles des gays en période de confinement.

Il serait bien illusoire de prétendre que tout le monde respecte le confinement, y compris dans la communauté LGBT.

Mais cibler cette communauté et laisser penser que seuls les hommes gays ne respectent pas ces règles révèle d’une homophobie ordinaire, que nous condamnons.