Le Centre LGBTI+ Lyon est consterné !

A la page 158 de leur manuel scolaire de Sciences économiques et sociales destiné aux élèves de 1ère, les éditions Bordas apporte une affirmation passéiste et LGBTI+phobe en citant Albert Ogien (directeur de recherche au CNRS et enseignant à l’EHESS).

“Tuer son voisin, renverser volontairement du chocolat fondu sur une moquette blanche au cours d’un repas, chahuter en classe, être homosexuel, commettre un hold-up, oublier de fêter l’anniversaire d’un proche, tricher dans une partie de domino entre amis, s’adonner au commerce des stupéfiants, se prostituer ou se moucher au milieu d’un concerto de violon. Tout un chacun sait faire la différence entre ces genres d’écarts à la norme et établir leur inégal degré de gravité. Les manquements aux règles de la bienséance, de la politesse, de la réciprocité et de l’honneur se distinguent aisément des agissements qui portent atteinte à la propriété privée, à l’intégrité physique des personnes ou à l’ordre public. Les premiers relèvent des formes usuelles de la réprobation sociale; les autres de la procédure pénale. Un premier constat s’impose : la façon de signifier à quelqu’un qu’il a commis un écart inacceptable à une attente collectivement admise dépend du genre de règle qui a été violée. Dans le cas d’une infraction à la loi ou une prescription formelle, ce qu’il s’agit de réprimer est un acte de délinquance; dans le cas de l’inobservance d’une habitude ou d’une convention, d’un acte de déviance. […] Lorsqu’une conduite déroge à ce qu’il faudrait qu’elle soit, elle donne lieu à une sanction. Or, pour qu’une sanction soit prononcée, une première condition semble requise : qu’une idée préalable de ce que le comportement idéal devrait être habite l’esprit de ceux qui l’infligent comme celui de ceux qui la subissent. En d’autres termes, il faut que préexiste une norme.”

Dans ce manuel, les éditions Bordas considère qu’“être homosexuel” est une déviance en 2019, et n’hésite pas à intégrer l’homosexualité au milieu d’une liste de comportements à connotation fortement négative.

Mais en plus, en définissant la déviance comme un écart à la norme, il détruit tout le travail des associations LGBTI+ d’obtenir une reconnaissance des personnes de notre communauté comme étant des personnes tout à fait normales.

Le Centre LGBTI+ Lyon dénonce cette publication

Passard & Perl – SES 1re * Manuel de l’élève (Ed. 2019)
SPECIMEN ENSEIGNANT à consulter en ligne gratuitement sur  https://fr.calameo.com/read/00495697992e755adb5e1
ISBN 978-2-04-7336625-3

Albert Ogien est directeur de recherche au CNRS et enseignant à l’EHESS.
Sociologie de la déviance, Albert Ogien
Collection : Quadrige Manuels
Discipline : Sociologie et Sciences de l’éducation
Date de parution : 10/01/2018
Code ISBN : 978-2-13-079960-3

Étiquettes:

3 commentaires sur “Le Centre LGBTI+ Lyon est consterné !”

  1. Comme quoi on peut etre directeur de recherche et stupide.
    les editions Bordas sont à conspuer autant que ce triste monsieur Ogien pour avoir laissé cette citation paraître.

  2. Ca va commencer à être dur d’être homo en 1ère… Alors dans la salle de classe, le prof demandera à un élève de lire ça a voix haute et tout le monde se retournera sur le pauvre gamin gay qui a le malheur de s’assumer ?
    Ce “directeur de recherche” devrait en faire plus, des recherches, avant de débiter des inepties pareilles… Quant à Bordas, c’est chouette de savoir qu’ils enseignent à la jeunesse…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.