Journée mondiale de lutte contre le sida 2020

Ruban rouge

Mardi 1er décembre 2020

La pandémie COVID-19 impacte fortement les membres de notre communauté ainsi que l’activité de nos associations. De ce fait, nous ne pouvons pas organiser une manifestation identique aux années précédentes.

Nous avons une pensée particulière pour les personnes seules, séropositives ou pas, qui se retrouvent isolées sans liens physiques avec les autres.

Cette année, la Journée mondiale de lutte contre le sida s’inscrit dans une démarche de « Solidarité mondiale et responsabilité partagée »

Nous n’oublions pas les HSH (hommes ayant des rapports avec d’autres hommes) qui “concentrent” encore aujourd’hui 50 % des cas de contaminations. Pour autant, il est évident à nos yeux de lier nos luttes passées et actuelles, contre le VIH/Sida et pour l’accès aux droits et aux soins des Personnes Vivant avec le VIH/Sida, aux récits bien actuels des personnes LGBTI+ en demande d’asile ayant besoin d’accéder à un parcours de soin.

Or, le décret n° 2020-1325 du 30 octobre 2020 restreint et complexifie encore l’accès à l’AME et aux soins de toutes les personnes migrantes, quelle que soit leur orientation sexuelle. Dans le contexte actuel, la situation des demandeurs et demandeuses d’asile LGBTI+ et des travailleuses du sexe est encore plus difficile :

A l’heure où la santé de toutes et tous dépend de la santé de chacun, il est essentiel de défendre l’accès aux soins de personnes qui cumulent méconnaissance des rouages administratifs, peur du jugement et de la stigmatisation, état physique et mental mis à mal par l’exil. Nous devons au contraire favoriser l’accès aux soins et au droits des migrant·e·s et des travailleur·ses du sexe.

En résumé, cela devient tellement compliqué, et encore plus en temps de pandémie COVID19, que certain·e·s renoncent aux soins.

On peut en référence citer le communiqué de l’ODSE (Observatoire du droit à la santé des étrangers) : « Face à la deuxième vague du COVID-19, le gouvernement ne peut pas restreindre l’accès aux soins des personnes étrangères » https://www.odse.eu.org/spip.php?article212

A l’instar de l’ODSE, nous demandons :
• la sécurisation du parcours de soins des personnes étrangères ;
• le retour au mécanisme du maintien de droits de douze mois à l’Assurance Maladie ;
• la suppression des obstacles à la demande d’AME telle que l’obligation du dépôt en personne.

Parallèlement nous avons reçu ces derniers temps des signalements de situations sérophobes et nous avons décidé de commencer à les recenser. Pour cela, nous avons mis en ligne un formulaire de signalement sur notre site web et nous vous demandons d’aller y faire une visite pour nous dire si vous avez vécu ce type de situation par le passé.

Communiqué du Centre LGBTI+ Lyon, 2MSG, AIDES, AIMEL, AVAV, BODY Design Lyon, Chrysalide, Collectif Lesbien Lyonnais, David & Jonathan Lyon, ENIPSE, Forum Gay et Lesbien de Lyon, Frisse, Grrrizzlyon Bear Association, Homosexualités et Socialismes Lyon – Rhône-Alpes, Mobilisnoo, Pluriel Gay, SOS homophobie délégation de Lyon, SPI – Couvent des Traboules

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.