Communiqué du Centre LGBTI+ LYON suite au jugement d’une agression homophobe à Lyon

  • par

Le 7 janvier 2021, A.D et A.K sont tombés dans un guet-apens à Saint-Priest. A partir d’un chat de rencontre gay, ils sont allés récupérer une personne pour passer la soirée ensemble. Au lieu de ça, ils se sont retrouvés aux prises avec 2 individus qui les ont menacés avec une arme blanche, les ont humiliés, menacés et volés. 2 heures longues, interminables, où ils ont été rabaissés pour ce qu’ils sont, deux hommes gays et enfin menacés de la pire des façons.

Ils ont eu le courage de porter plainte puis ont contacté le Centre LGBTI+ LYON et SOS homophobie pour être aidés, et accompagnés dans ce moment traumatisant de leur vie. Ils nous ont demandé de nous porter partie civile. Nous avons naturellement accepté et nous les avons rencontrés. Nous leur avons proposé notre aide psychologique par le biais de la commission accueil et écoute. Nous avons sollicité Maitre Gabriel Versini-Bullara, avocat au barreau de Lyon pour nous représenter.

Ce jeudi, les 2 individus soupçonnés d’être les auteurs de ces faits ont été présentés en comparution immédiate au tribunal correctionnel de Lyon.

Le Centre LGBTI Lyon et SOS homophobie, par la présence de leur président respectif, étaient à leur coté lors de l’audience.

Il n’est pas tolérable que qui que ce soit, du fait de son orientation sexuelle ou identité de genre, soit victime d’agressions LGBTI phobes.

Le tribunal a suivi les réquisitions du parquet et ils ont été condamnés à 30 mois de prison, des dommages et intérêts pour les victimes et les parties civiles et à la parution du jugement dans le progrès et dans le magazine Têtu.

Le Centre LGBTI+ Lyon sera toujours aux cotés des victimes et leur apportera aide, soutien et accompagnement.

Rhône. Saint-Priest : un couple d’homosexuels tombe dans un guet-apens (leprogres.fr)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.