Keep Smiling

Keep Smiling

http://www.keep-smiling.com/

Keep Smiling est une association d’auto-support en milieu festif, dont l’objectif principal est l’information et la réduction des risques (par rapport à la consommation de substances psychoactives, mais aussi la sexualité, les risques auditifs, la prévention routière…) dans les soirées techno/électro et les festivals de la région Rhône-Alpes.

Elle se compose d’une trentaine de volontaires (=les personnes que vous pourrez rencontrer sur les interventions et au local de l’association) et de trois salarié(e)s.

Nous sommes issuEs d’horizons très divers : free-parties, scène électro, scène « alterno » (DIY)… certainEs d’entre nous sont des professionnelLEs de la santé ou du social, d’autres de l’informatique, d’autres sont étudiantEs… certainEs ont une expérience des substances psychoactives, d’autres non…

Ce que nous avons en commun ? Nous considérons que la culpabilisation/répression des consommateurs/trices et le discours « non à la drogue » ne peuvent être les seules réponses face à la réalité de la prise de produits dans le milieu festif, techno ou non.

Les drogues existent, certaines personnes en consomment, et le manque d’informations fiables sur ces substances et pratiques aboutit à des prises de risques, dont les conséquences pour les individuEs et la société peuvent être très lourdes (VIH, hépatites B et C, surdoses,difficultées sociales, troubles psychiatriques…)

Parce que nous sommes des personnes concernées par ces questions, nous développons une approche communautaire, basée sur nos connaissances en matière de produits, de pratiques de consommation, de codes sociaux et culturels du milieu où nous intervenons, de réseaux …mais aussi sur les compétences que nous avons acquises par nos formations, nos parcours professionnels, notre travail interassociatif. Nous ne sommes pas antagonistes avec le soin ou la prévention primaire, nous sommes simplement dans une démarche différente, au plus près des réalités quotidiennes des usagerEs du milieu festif.

Nous nous situons dans une logique de responsabilisation de la personne consommatrice, parce que nous considérons qu’elle est la plus à même de décider de ce qui est bon ou pas pour elle. Notre « devoir » consiste à lui donner des informations objectives sur ce qu’elle consomme et les risques qu’elle peut rencontrer dans ses pratiques, afin qu’elle puisse faire ses choix en toute connaissance de cause (Voir aussi La Rdr C’est koi ?).
Nous avons choisi de ne plus nous cantonner au milieu techno, parce que nous sommes conscientEs que la consommation de substances psychoactives ne se limite pas à la scène électronique, et que le public comme les produits circulent d’un style de musique à un autre. Toutefois, nous privilégions la scène électronique en raison de notre parcours et d’une plus grand disponibilité de produits lors de ces soirées.

Nous soutenons également la culture de ce milieu, et souhaitons développer cet aspect au sein de nos activités (expos, projections…). Plus qu’un simple plaisir, c’est aussi une manière de créer des liens avec les personnes fréquentant les soirées électroniques mais ne se sentant pas concernéEs par les problématiques de santé ou d’usage de substances.

SANTE